C‘était en septembre, il y a déjà plus d’un mois, notre semaine de vacances sur la Côte d’Azur. Une première pour tous les deux et comme à chaque première il y avait bien trop à voir.

Parce que le ciel gris et la pluie s’installent peu à peu au-dessus de nos têtes, j’ai eu envie de ressortir mes photos de vacances. Pour me rappeler le soleil, la mer bleue bleue bleue et les villages colorés de la Côte d’Azur. Il me semble que le temps a filé à une vitesse folle depuis notre retour. Je profite donc des souvenirs encore bien présents pour vous raconter ce qui m’a marquée lors de ces premières vacances sur la côte d’Azur.

Le Massif de l’Estérel et sa roche rouge

C’est dans ce massif que nous logions, nous y avons donc passé pas mal de temps et il y a tant à y faire. Je vous conseille vivement l’Estérel qui tire sa renommée de la couleur de sa roche rouge. Le contraste avec le bleu de la mer y est saisissant et les paysages sont vraiment splendides.

Il vous faut absolument faire la Corniche de l’Estérel en voiture, du Dramont jusqu’à Théoule sur mer. La vue sur l’Île Rousse de la plage du Dramont est une vraie pépite. C’est au Cap Roux que la couleur de la roche est la plus impressionnante. Chaque pointe offre un point de vue renouvelé et il faut prendre le temps de s’arrêter, d’admirer, c’est tout simplement grandiose.

La Corniche de l'EstérelLa Corniche de l'EstérelLa Corniche de l'EstérelLa Corniche de l'Estérel

La Corniche de l'EstérelLe Massif de l’Estérel offre également de beaux sentiers de randonnée. Toujours du Dramont, on peut monter au sémaphore par un sentier balisé qui prend une petite heure aller-retour. C’est parfait, même pour les marcheurs du dimanche. Ceux qui se sentent d’attaquer une randonnée un peu plus épique seront ravis de s’attaquer au Mont Vinaigre, le point culminant du massif. Plus dans les terres, le Mont Vinaigre est un éperon qui offre une vue à 360° sur le massif et ses alentours. C’est à couper le souffle. Au sens littéral comme figuré puisqu’il vous faudra affronter 500m de dénivelé pour profiter du panorama.

Randonnée du Mont VinaigreRandonnée du Mont VinaigreRandonnée du Mont Vinaigre

Randonnée du Mont VinaigreRandonnée du Mont Vinaigre

Comme nous étions dans ce coin de France pour la première fois, nous avons eu envie d’explorer plus loin mais nous aurions pu passer la semaine entière dans l’Estérel. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir pu aller me perdre dans le Ravin du Mal Infernet et voir les paradisiaques sources de la Ste-Baume.


Les murs colorés des villes de la Côte d’Azur

Nous n’avons pas pu voir toutes les villes de la côte d’Azur en une semaine. Il a donc fallu choisir, et ce sont Menton, Fréjus et Saint-Tropez qui ont eu nos honneurs. Et que ces villes sont charmantes. Si vous saviez le nombre de photos des façades colorées que j’ai pu faire… Je me demande si on peut un jour se lasser de ces murs ocres, orange, rouges, roses, … et de ces volets à persiennes.

A Menton, j’ai simplement tout aimé, si vous n’aviez qu’une ville à visiter c’est celle-là que je vous conseillerais. N’oubliez pas de monter tout en haut de la ville, vers le cimetière c’est là que vous aurez la plus belle vue. C’est une peinture.

MentonMenton

 

 

 

 


0916_cotedazur-2
Mentoncote_d_azur_septembre-35

De Fréjus, j’ai aimé ses ruelles, son animation et le cloître de son ensemble paroissial. Si vos allez à Fréjus entrez-y, il faut admirer le plafond à caissons et son bestiaire médiéval. C’est rare, naïf, beau.

FréjusFréjusFréjusFréjus

FréjusSaint-Tropez est celle des trois que j’ai le moins aimée. Il y a trop de monde, même hors saison. Et puis, j’ai du mal avec cet étalage de richesse qui attire les touristes autant que la ville en elle-même. Je n’ai rien trouvé d’exceptionnel au port. Il est complètement caché par les yachts. En revanche, se perdre dans les petites ruelles nous fait retrouver le charme de la vieille cité. Et puis à Saint-Tropez il y a aussi les souvenirs des films et des séries. Du Gendarme et, un peu moins glorieux, de Sous le soleil. Si vous y allez ce qu’il faut faire c’est le tour de l’ancien château, pour la vue sur les villas, notamment la fameuse Madrague de Brigitte Bardot, et sur la vieille ville.

Saint TropezSaint Tropezcote_d_azur_septembre-66Saint TropezSaint Tropez
Par curiosité, nous sommes également passés en coup de vent à Monaco et à Vintimille à la frontière italienne. Toutes deux valent un détour et en les faisant dans la même journée vous serez saisi par le contraste, de l’aristocrate à la populaire séparées de seulement quelques kilomètres.

VintimilleVintimilleMonacoMonaco
Le bleu de la Méditerranée

La Méditerranée je ne la connaissais que peu, moi l’amoureuse de la Bretagne et de la Côte Atlantique. J’ai redécouvert son bleu que j’avais oublié, peut-être même jamais vu (dites c’est plus bleu que du côté du Cap D’Agde hein ?). Ce nom d’Azur, elle ne le vole pas notre Riviera française. J’ai également redécouvert la douceur des baignades qui s’éternisent. Pour sûr une eau à 26° ça nous change. Et puis ce sel que lui aussi j’avais oublié. C’est dingue comme la mer est beaucoup plus concentrée en sel que l’Atlantique. Ça pique les yeux, la gorge, mais c’est aussi tellement bon !  Et aussi il y a ces brumes, elles aussi bleues, qui se lèvent sur la mer l’après-midi lorsqu’elle est chaude.

Si vous cherchez une plage, je ne peux que vous conseiller celle de Fréjus. Elle est immense, propre, le sable y est fin, nous sommes à l’abri du vent et, pour ceux que ça intéresse, il est possible d’y aller sur une partie avec son chien.

0916_cotedazur-4cote_d_azur_septembre-71Quelques bonnes adresses

Je ne peux pas vous conseiller de logement, car notre résidence vacances n’était pas à la hauteur. En revanche il y a quelques restaurants dont je ne peux vous dire que du bien.

  • Un jour à Peyrassol à Saint-Tropez : Une cuisine du sud, des produits d’une rare qualité et une justesse dans les associations et les cuissons. Le service y est top, le patron fort sympathique. Ce restaurant est une merveille. On regrette seulement que la terrasse, trop près de la route, soit bruyante.
  • Autres Ray’Son à Port-Fréjus : Dans un lieu où les restaurants attrapes-touristes se succèdent nous avons eu la chance de tomber sur cet établissement. Une cuisine, elle aussi locale, simple, sans prétention, mais très bonne et pour un prix plus que correct.
  • Pizzeria Porta Nizza à Vintimille : Si vous avez envie de manger italien sans trop vous enfoncer en Italie, vous devez y faire un tour. Je crois bien que j’y ai mangé les meilleures pâtes de toute ma vie et je sens encore la saveur des tomates.

 

L’heure du bilan

J’ai adoré cette petite semaine sur la Côte d’Azur. Comme vous avez pu le lire j’ai été séduite par les couleurs durant ce voyage. C’est ce qui m’a complètement dépaysée. Tellement que j’ai déjà envie d’y retourner pour encore explorer l’Estérel, voir les grandes villes cette fois Cannes et Nice, les îles d’Hyères qui semblent paradisiaques. Et puis aussi l’arrière-pays que nous n’avons vu que brièvement.

Si c’était à refaire par contre, je n’irais pas à Grasse, la ville aux fleurs n’a vraiment plus rien de fleurie. Si ce n’est pour découvrir une parfumerie il n’y a rien à y voir ou à y faire de particulier.

 

Et vous la Côte d’Azur, vous y êtes déjà allés ? Qu’y avez-vous fait ? Que me conseilleriez-vous pour une prochaine visite au bord de notre belle Méditerranée ?  

Montauroux