La pointe d’Arçay c’est un joli lieu un peu fou, coincé entre la mer et la terre, entre son passé ostréicole et la nature qui y reprend ses droits, peu à peu. Une réserve naturelle sur le littoral vendéen qui vaut largement le détour. A consommer sans modération avec un rayon de soleil !

Aujourd’hui on s’éloigne un peu de la région nantaise pour aller faire un tour à la Pointe d’Arçay, en sud-Vendée, près des Charentes-Maritimes. On est passé par la Pointe d’Arçay lors de notre “road trip” de 2 jours dans le marais poitevin. J’avais vu quelques photos du lieu qui m’avaient bien inspirées, c’était donc l’occasion.

De la Pointe d’Arçay ce que je retiens c’est ce bleu et ce vert qui contrastent fort, le joli bois de pins et les cris des oiseaux partout et tout le temps. Cette pointe sableuse en extension est bordée d’un côté par la rivière “Le Lay” et de l’autre par l’océan. Elle bouge d’année en année. Tout au nord on y trouve une ancienne concession ostréicole de la “Rade d’Amour” désormais abandonnée au profit d’une réserve naturelle qui fourmille d’oiseaux.  On s’y retrouve désormais dans un environnement complément inhabituel mais plein de charme.

Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée Pointe d'Arçay - Vendée

Pointe d'Arçay - Vendée

Pointe d'Arçay Vendée Pointe d'Arçay - VendéePointe d'Arçay - Vendée

 

Pratique

La Pointe d'Arçay

  • Au départ de Nantes : comptez 1h45 de route via l’autoroute et 2h00 en évitant les péages
  • Un parking permet de se garer juste à l’entrée de la Rade d’amour
  • Le sentier du littoral fautais permet de faire un tour à partir de la Faute-sur-Mer