Nouvel épisode de ma série d’articles sur la construction de notre maison. On s’approche doucement de la fin avec cette fois-ci un billet consacré aux travaux réservés.

Les travaux réservés c’est tous les travaux que l’on ne fait pas faire aux entreprises qui interviennent sur le chantier. C’est-à-dire les travaux que l’on se garde pour soi. De notre côté nous en avions pas mal donc j’en ai encore des choses à vous raconter aujourd’hui !

Pourquoi se garder des travaux ?

La réponse à cette question va certainement vous paraître bête mais elle est très simple : pour gagner de l’argent … enfin pour pas trop en perdre plutôt. En général pour les travaux  il faut compter le même prix en main d’œuvre qu’en fourniture. Si par exemple vous en avez pour 1500€ de carrelage, il vous faudra compter 3000€ pour la fourniture et la pose du carrelage par un carreleur professionnel. C’est schématisé mais c’est ce que nous avons globalement constaté.

Ceux qui ont assidûment lu cette série, et je sais qu’il y en a (merci!), savent que nous avions un budget très serré. Nous n’avions donc pas trop le choix : pour avoir la maison de nos rêves il allait falloir y consacrer du temps et des muscles.

Quels travaux se réserver ?

De notre côté nous avons conservé les peintures, les sols (parquets et carrelage), les aménagements de la cuisine et de la salle de bain ainsi que tout l’étage qui nous a été livré en mode open space puisque nous n’avions pas de cloisons.

Les plus vaillants se gardent en général l’ensemble de ces travaux, sinon en général les gens se gardent les peintures.

Nous ne sommes ni l’un ni l’autre bricoleurs. De mon côté cela m’intéressait d’apprendre et j’ai un papa MacGyver qui a construit entièrement les deux maisons dans lesquelles j’ai vécu mon enfance.  Garder tous ces travaux ne me paraissait pas du tout insurmontable, au contraire, je me disais qu’encore une fois on allait passer un super moment et que ça serait vraiment NOTRE maison.

 

Et alors c’est vraiment gérable de faire tout ça ?

Si vous avez lu le dernier article vous savez que notre chantier avait un peu de retard. Nous nous sommes donc retrouvés avec en tout 3 semaines pour faire tout ce que j’ai listé ci-dessus en dehors de l’étage. Et nous avons fait tout ça alors que le chantier n’était pas fini. C’était donc très sportif. Pour vous donner une idée nous avons fini de poser le parquet du salon la veille du déménagement. Outre le côté pas de bol, avec plus de temps on aurait certainement plus apprécié cette partie de l’aventure, nous avions sous-estimé certaines tâches.

Les peintures

Cela semble simple à faire et avec de la bonne peinture l’action de peindre se fait toute seule. Ce qui est  vachement moins drôle en revanche c’est de poncer. Et nous les fameux bandeurs qui étaient en retard nous ont en plus fait un travail de sagouin ! Alors on a passé énormément de temps à poncer et au final les bandes de placo se voient quand même. D’après un peintre professionnel il aurait fallu tout ré-enduire, merci les mecs, et visiblement c’est très courant. Vous vous dites qu’on est des boulets ou que l’on n’y a pas prêté attention car on était pressé ? C’est pas faux, mais c’est surtout impossible, quand on ne s’y connait pas, de voir si les bandes sont bien faites avant d’avoir fini de peindre !

Les sols

Du côté sol, même si le carrelage n’a pas grand chose de sorcier (soi-disant), c’est très salissant à faire et ça nécessite beaucoup de matériel et donc un gros investissement si vous vous en servez une seule fois.

Le parquet est en revanche très accessible, surtout si vous prenez du stratifié. Il suffit d’avoir une scie sauteuse, ce qui servira toujours, quelques cales, un maillet en caoutchouc et un outil qui permet de serrer les lames. Une fois que l’on a compris comment fonctionne une scie sauteuse c’est juste un plaisir à faire. Ça avance tout seul !
A ne pas sous-estimé par contre, la pose des plinthes. C’est long, ennuyeux et ingrat. On passe plus de temps à scotcher et à faire les joints qu’à peindre.

La cuisine / La salle de bain

Si vous prenez des meubles modulaires de type Ikea et que ça tombe juste chez vous il n’y a à priori pas de souci. C’est vrai, mais ça ne tombe jamais juste. Il y a toujours une arrivée d’eau trop loin, trop basse, … un demi-centimètre de jeu quelque part etc. C’est normal et tout cela se rattrape, mais clairement c’est très utile d’avoir un bricoleur à proximité qui saura comment vous rattraper le coup.

Non, ce n’est pas aussi simple que dans les Sims #sorry

Travaux réservés, les do & les don’t

 

Les do :

  • Acheter des fournitures professionnelles même si c’est plus cher.
    Nous sommes allés chez la Seigneurie Gautier ils nous ont énormément conseillé et nous ont donné le matériel nécessaire pour que l’on ne voit aucune trace dans notre peinture et ça c’est chouette
  • Bien vérifier que tout est à sa place avant de se lancer.
    Le moindre interrupteur et toutes les arrivées d’eau. Sinon vous allez passer votre temps à découper, reboucher, poncer, peindre etc.
  • Prendre des carreaux de carrelage pas trop grands et surtout dont les bords ne sont pas rectifiés.
    Oubliez les 60×60 si vous n’êtes pas familier de la pose de carrelage.
  • Ne jamais perdre de vue qu’un trou ça se rebouche
    Au début tout cela semble insurmontable mais après 2 ou 3 essais d’enduit vous verrez qu’il n’y a rien de sorcier.

Les don’t :

  • Louer une ponceuse girafe
    Si vous ne savez pas vous en servir, ou vous ferez un carnage ou vous ne ferez rien. Il n’y a rien de “mieux” que de le faire à la main, même si c’est long et poussiéreux.
  • Utiliser son aspirateur domestique pour aspirer la poussière de placo
    Je ne rentrerai pas dans les détails de cette sordide histoire.
  • Prendre des portes à peindre
    C’est long et chiant à faire, c’est compliqué d’avoir un résultat propre et en plus la peinture pour les portes doit être résistante ce qui coûte un bras (et demi).
  • Sous-estimer le temps et l’énergie que les travaux prennent
    Des fois vous allez avoir envie de pleurer tellement vous serez à bout de nerfs mais à la fin on est tellement fiers !

 

 

Et voilà pour l’article du jour. J’espère qu’il aura pu être utile à ceux qui se préparent à franchir le cap. Allez, force et honneur hein ;)